Historique

  • 1878 : M. Louis CARTON, propriétaire d’un modeste atelier de réparation dans le tournaisis, invente l’ensacheur-peseur, une machine qui permet la mise en sacs rapide et hygiénique du ciment et de la chaux. Cette nouveauté offre une introduction de choix auprès des cimentiers et chaufourniers belges et étrangers, et donne ainsi une véritable impulsion au développement de l’entreprise familiale.

  • 1884-1930 : Les Ateliers Louis CARTON s’équipent d’une fonderie et s’attaquent alors au marché international (Écosse, Brésil, Russie, Congo belge, etc.). Ils fournissent non seulement pour les cimenteries et les chaufourniers, mais aussi pour toutes les industries utilisant des méthodes de broyage, concassage ou cuisson : les charbonnages, la sidérurgie, les brasseries, les industries chimiques sont souvent équipés de nombreux matériels de l’atelier tournaisien. CARTON est alors un engineering complet qui fournit des usines "clés en main" dans le monde entier – aussi bien des cimenteries que des usines à chaux, à plâtre, à engrais, etc.

  • 1940 – 1960 : Grâce aux différentes fournitures des ALC, la production des cimenteries existantes au Congo belge est quintuplée. Sur le marché intérieur comme à l’exportation, l’entreprise doit déjà se mesurer à de puissants groupes étrangers dont les moyens techniques, commerciaux et financiers sont infiniment plus importants.

  • 1961 – 1978 : Un partenariat d’entente est créé avec la société allemande d’ingénierie POLYSIUS, qui est représentée pratiquement dans le monde entier. En 1971, POLYSIUS se rapproche du Konzern KRUPP, et Carton bénéficie alors de la notoriété et l’organisation mondiale du groupe. Ainsi, sortent couramment des ateliers tournaisiens, des tubes de broyeurs dépassant les 120 tonnes, des fours d’un diamètre de 6 mètres dont la longueur atteint plus ou moins 100 mètres après montage.

  • 1986 : Le bureau d’études des ALC conçoit et développe des portes de four à coke brevetées, qui reçurent le Grand Prix Athéna 1986 (Chouette de l’impact économique) de la Région wallonne et le prix de la F.E.B. 1990 (Fédération des Entreprises de Belgique) pour les technologies propres.

  • 1988 : Les Ateliers Louis Carton passent sous le giron du Français Boccard. À la même période, les ALC sont eux-mêmes à la tête d'un petit groupe régional reprenant plusieurs entreprises locales du secteur : les Ateliers de Monsville (Quaregnon), Schlumpf Wilms (Tournai) et la société Meura.

  • 2004 : Les Ateliers Louis Carton sont relancés sous le nom d’Agro X, pour ensuite devenir S.A. ALC Tournai.

© 2020 by ALC Services

A division of 

groupe-cochez.jpg